Changer de regard sur la douleur en 2020


j'ai fait un constat: personne ne veut souffrir. Avoir mal n'est pas un projet qu'on conçoit ou qu'on planifie.


Pourtant, personne ne peut dire qu'il n'a jamais souffert: rupture, perte, trahison, manque...


Comment faire pour vivre et traverser quelque chose qu'on ne veut pas? Qu'on ne prévoit pas?


L'une des réponses qui m'a semblé logique est la suivante: intégrer le fait le que la douleur fait partie de la vie:

  • Accepter de composer avec la souffrance pour parvenir à avancer avec elle.

  • Accepter de marcher dans la vallée de l'ombre de la mort et ne plus s'assoir.

  • Refuser d'avoir un mental pessimiste et défaitiste.

Nous entendons souvent: "La vie est faite des hauts et des bas".


Dans la parole de Dieu, il y a trois hommes qui ont connu "le bas" lorsqu'ils sont descendus dans la fournaise ardente. J'ai aimé leur attitude.


Lisons ensemble une partie de l'histoire:


Nebucadnetsar fut alors rempli de colère. Il changea de visage vis-à-vis de Shadrak, Méshak et Abed-Nego. Reprenant la parole, il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus que d'habitude.

Puis il ordonna à quelques soldats particulièrement forts de son armée d'attacher Shadrak, Méshak et Abed-Nego et de les jeter dans la fournaise ardente.

Ces hommes furent alors attachés, habillés de leurs caleçons, de leurs tuniques, de leurs manteaux et de leurs autres vêtements, et ils furent jetés au milieu de la fournaise ardente. Comme l'ordre du roi était catégorique et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Shadrak, Méshak et Abed-Nego.

Quant aux trois hommes en question, Shadrak, Méshak et Abed-Nego, ils tombèrent ligotés au milieu de la fournaise ardente.

Le roi Nebucadnetsar fut alors effrayé et se leva subitement. Il prit la parole et dit à ses conseillers: «N'avons-nous pas jeté trois hommes ligotés au milieu du feu?» Ils répondirent au roi: «Certainement, roi!» Il reprit: «Eh bien, j'aperçois quatre hommes dépourvus de liens qui marchent au milieu du feu, porteurs d'aucune blessure, et le quatrième ressemble à un fils des dieux.»

Nebucadnetsar s'approcha ensuite de l'entrée de la fournaise ardente et dit: «Shadrak, Méshak et Abed-Nego, serviteurs du Dieu très-haut, sortez et venez!» Shadrak, Méshak et Abed-Nego sortirent alors du milieu du feu.

Les personnes qui les ont conduit dans le feu ont été brulées. J'aimerais souligner ici quelque chose de primordiale:

ceux qui avaient décidé de te conduire dans le feu pour ta perte seront eux-mêmes perdus!

Sachez que même dans le feu, nous ne sommes pas seuls, Celui qui a le pouvoir de nous garder, même dans la fournaise la plus ardente, Celui qui a le pouvoir d’être à nos cotés dans les pires difficultés, marchera avec nous.

La Bible dit:

"Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi." Psaumes 23:4

Le fait de traverser des douleurs, des cris d'angoisse, des pertes, des séparations, ne veut pas dire que Dieu n’est pas avec nous.

La douleur a un but, celui de travailler en nous pour que Dieu puisse travailler par nous. Keshia Charles

La douleur nous façonne à l’image de Jésus pour l’accomplissement de notre destinée.


La douleur a la capacité de:

  • nous rendre fort,

  • nous rapprocher de Dieu,

  • nous faire rester dans Sa présence,

  • nous pousser à l’adorer.

Je me suis toujours demandée pourquoi les soldats qui ont jeté Shadrak, Méshak et Abed-Nego ont été brulés et que Shadrak, Méshak et Abed-Nego n’ont pas crié de douleur au contact du feu. Voulez-vous savoir pourquoi?

Ils n'ont pas crié ou ressenti la chaleur du feu à cause de leur détermination à considérer que la douleur n'est pas une fatalité! Ils ont choisi de gardé la foi et leurs coeurs étaient rempli d'assurance même au péril de leur vie. Ils ont gardé leur focus sur Jésus.

Nous pouvons donc marcher dans le feu sans nous brûler. Ce qui signifie de mon point de vue, que nous pouvons traverser la douleur sans que celle-ci n'atteigne notre foi en Christ, notre espérance et notre assurance.

Alors je veux encourager une personne aujourd'hui à changer de regard sur la douleur. La douleur, la souffrance, les difficultés ne sont pas une fatalité!


C’est le Roi, qui avait donné l'ordre de les tuer par la fournaise qui leur demanda de sortir. Et le Roi dit: «Shadrak, Méshak et Abed-Nego, serviteurs du Dieu très-haut, sortez et venez!» Shadrak, Méshak et Abed-Nego sortirent alors du milieu du feu.


  • Ta situation douloureuse est pour la gloire de Dieu.

  • 2020 c’est pour la gloire de Dieu!


Oui, nous finirons 2020 fort, les yeux fixés sur Jésus et l’attitude intérieure qu’il faut.

Cette vallée a une sortie et une date de péremption!

Tiens bon.


Si cet article vous a fait du bien , n'hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire. Je vous invite à écouter la série de podcast " La guérison intérieure"