Je suis perfectionniste... Et ça gâche tout!


Si vous souhaitez autant que moi que ce mot n’ait plus autant de poids: hands up ! Oui, il s’agit bien du mot PERFECTION.

Mais disparaître d’où ?

De nos relations, de nos esprits, de nos vies !!


MAIS avant tout, levons tout de suite une équivoque: l’objectif de cet article n’est pas d’encourager la négligence, la médiocrité, ou de nous empêcher d’avoir de l’ambition. Nous reconnaissons qu’en toute chose, il y a des bases, des règles de relations saines et qu’il faut surtout une ferme VOLONTÉ d’évoluer. Nous mettons à votre disposition des outils pratiques sur www.lavoixdesrelations.fr pour vous aider à améliorer vos relations.


Nous sommes pour l’excellence dans tous les domaines notamment les relations humaines. Mais, ce que nous appellerons le POIDS DE LA PERFECTION, peut parfois être si lourd qu’il peut conduire à ce que nous sabotions nous-même nos relations. En commençant par notre relation avec nous-même.


Evaluons ensemble notre société


En général, plusieurs personnes veulent:

  • Le mari parfait,

  • La femme parfaite,

  • Les enfants parfaits,

  • Le visage parfait ou la forme parfaite,

  • Le travail parfait...

Est-ce réellement surprenant de voir le taux de dépression, d’anxiété, de burn-out, croitre d’années en années dans ces conditions ? D’où cela peut-il provenir ? Quelles peuvent être les causes?

  • Les comparaisons,

  • Les paroles dévalorisantes que nous avons entendu ou que nous nous sommes parfois nous-même dits,

  • Les complexes,

  • Les insécurités,

  • Les moqueries,

  • Les exigences trop hautes que les parents peuvent parfois mettre sur les enfants, en pensant certainement bien faire...

Ce sont autant de facteurs qui peuvent nourrir cette soif de perfection excessive en nous, pour ne citer que ceux-là.


Et si…. ?


  • Et si tu étais un peu moins dur avec toi-même ?

  • Et si tu étais un peu plus tolérant envers tes proches ?

  • Et si tu considérais un instant que RIEN ne pourra JAMAIS te séparer de l’amour de Celui qui t’a crée ? De l’amour de celui qui, même lorsque nous étions encore pécheurs, a envoyé son fils mourir à la croix pour nous? (Cf. Romains 5 :8)

  • Et si tu y allais un pas à la fois ?

  • Et si tu lâchais prise?

  • Et si tu soufflais simplement… ?


Tu as le droit d’avoir des faiblesses, des imperfections, peu importe le domaine.

T’entourer des personnes qui te considèrent comme un cadeau, des personnes pleines de grâces, bienveillantes et conscientes que nous sommes tous en processus, améliorera sûrement ta qualité de vie, ainsi que tes relations.


Article rédigé par Tana, rédactrice Lvdr.