L'ECHEC...

À la limite du sujet tabou, "échec" est un mot que l’on voudrait tous au maximum éviter d'expérimenter et ne jamais avoir à le vivre.



Le dictionnaire Larousse le définit comme le Résultat négatif d'une tentative, d'une entreprise, manque de réussite ; défaite, insuccès, revers.


Nous pouvons le vivre dans tous les domaines de nos vies, et la plus part du temps, nous avons tendance à le cacher.

Que faire face à l’échec ?


Premièrement, apprendre à l’accepter: que vous fassiez partie de la team des optimistes (tout ira mieux, on y croit jusqu’au bout) ou de la team de ceux qui sont un peu plus réalistes, il y a bien un moment où il faudra se rendre à l’évidence:

  • Accepter que cette relation amoureuse avec l’être aimé est terminée,

  • Que cette connexion que vous auriez aimé entretenir avec cette amie ne fonctionne plus.

Deuxièmement, se poser les bonnes questions, en faisant abstraction de toute émotion et en toute objectivité:

  • Que s’est-il réellement passé ?

  • Pourquoi les choses se sont déroulées ainsi ?

  • Cet échec est-il répétitif ?

Il est important ici de rester ATTACHER AUX FAITS, 0 interprétations, 0 accusations.

Situer les responsabilités: l’objectif principal ici est de connaitre notre part de responsabilité.

Tout commence par moi, je suis la constante de toutes mes relations
  • Est-ce un trait de mon caractère que je dois travailler ?

  • Ma bouche, est-ce que je dois la discipliner ?

  • Est-ce là un combat spirituel à discerner ?

  • Être vrai avec soi-même, sans culpabiliser.


L’échec...et après ?

Après un échec, que cela soit notre faute, de la faute de l’autre ou venant de facteurs extérieurs à notre relation, il est important de tirer des leçons.

Ne rendez pas votre douleur inutile.

Adrien Verschaere dit ceci :

« Le véritable échec n'est pas la chute, mais de se relever sans en tirer un enseignement. »

Après avoir situé les responsabilités, tirer des leçons nous permet d’éviter les mêmes erreurs dans les relations, mais aussi de grandir en maturité.


Ensuite, il est important de relativiser en comptant sur la grâce de Dieu: Il est vrai que sur le moment cela paraît si difficile voire impossible car nous croyons que notre vie ou notre histoire va s’arrêter à l'endroit de notre échec.

Imaginez si on avait dit à Ruth la Moabite juste après le décès de son époux: "Ne t’inquiètes pas Ruth, tu suivras ta belle-mère Noami à Bethléem, tu glaneras dans le champ d’un homme nommé Boaz qui a sur toi le droit de rachat et qui te prendra pour femme. De ce fait tu entreras dans la généalogie de Jésus le sauveur de l’humanité!" (Lire Ruth 1 à 4)

Ça aurait eu l’air vraiment IRRÉEL.

Mais c’est ce que Dieu a fait pour elle et c’est ce qu’il est capable de faire pour chacun de nous! Il est capable de transformer nos échecs en de véritables tremplins pour faire éclater sa Gloire, si nous plaçons en Lui toute notre confiance.


De plus, nous devons AVANCER! OUF !!! Plus facile à dire qu’à faire c’est vrai. Mais la Bible déclare:

« Pour tous ceux qui vivent il y a de l’espérance ; et même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort. » Ecclésiaste 9 :4

Décide d’aller de l’avant en prenant appui sur l’Éternel, ton Dieu.


Un échec n’est pas une sentence irrévocable, mais il peut être une occasion de faire mieux, grandir et murir.



Que Dieu vous bénisse.


Article rédigé par Tana, rédactrice LVDR


#echec #maturité #espoir #relation #guerison #reussirsesrelations #lavoixdesrelations