top of page

La désillusion dans tes relations: entre ce que tu penses et ce que tu vis

La désillusion peut être douloureuse mais absolument nécessaire. Une relation ne se vit pas seulement en pensée mais elle se vit aussi en réalité.

Il est tout à fait normal de se faire une image de ce qu’on veut vivre dans une relation (amicale ou amoureuse). On se projette avec la personne dans plusieurs aspects de notre vie. Cependant, il est primordial de se dire que ce qu’on pense n’est pas forcément ce qu’on va vivre à la virgule près.

Beaucoup de gens s’imaginent que ce qu’ils pensent, c’est ce qui est. Ils projettent leurs pensées de telles sortes que celles-ci deviennent une réalité pour eux. J’appelle ça la vérité tirée d’une réalité virtuelle. D’autres encore considèrent que ce qu’ils pensent c’est la vérité à 100%.


Deux exemples qui démontrent que les pensées ne sont pas forcément la réalité


Le premier exemple parle d'une personne qui a travaillé pour avoir ce qu’elle a aujourd’hui va se sentir complexée de vivre pleinement son succès parce qu’elle croit que les autres vont la juger. Elle est convaincue que si elle conduit une voiture de luxe (achetée avec l’argent de son labeur), les gens vont va la traiter de femme qui profitent de l’argent de son mari. C’est une vérité qui a pris racine en elle et qui l'empêche d'être elle-même.


Le deuxième exemple parle de l'histoire de Lise qui s’est disputée avec Alain au sujet d’une collègue au boulot. Lise s’imagine que son époux, Alain, a une aventure amoureuse avec sa collègue. Son imagination a fait en sorte qu’elle interprète tous les faits et gestes d’Alain et de sa collègue dans le sens d’une relation amoureuse.

Elle est allée jusqu’à demander à quelques uns des collègues de son mari d’espionner pour elle. Elle a véritablement souffert des émotions qui découlent de cette pensée de trahison car pour elle c’était un fait.

Ses pensées sont passées de l’étape de suspicion à celle de vérité selon elle. Et au final, il s’avère qu’elle a eu tord, son mari n’était pas infidèle. Désillusion totale, elle a dû se convaincre et accepter son tord, elle a dû apprendre à reconstruire la confiance qu’elle pour son mari, confiance qu’elle a détruite par ses pensées, car Alain n’avait rien fait.


Ce genre de situation arrive bien plus souvent que l’on imagine. Plusieurs personnes vivent des émotions (douloureuses) sur la base de ce qu’elles pensent de la personne avec laquelle elles sont en relation. C’est un piège !

Tu dois pouvoir apprendre à faire la différence entre la réalité de tes pensées et la réalité. Tu dois pouvoir apprendre à te fier à l’autre sans arrières pensées, sans soupçonner le mal. D'ailleurs la Bible nous ensiegne que l’amour ne soupçonne pas le mal.


Ensuite, il y a la catégorie des personnes qui se font tout un film dans leurs pensées sur la relation avant même qu’elle ne débute vraiment. Tu pensais pouvoir vivre un format de relation avec il/elle basé sur tes idées, tes projections, tes envies, tes plaisirs et tu omets (consciemment ou inconsciemment) de prendre en compte l’autre.



Il y a une histoire qui m’a marqué dans une série que j’ai regardé.

Un homme et une femme s’aimaient et voulaient aménager ensemble après quelques temps. Ils ont visité une maison et c’était le coup de foudre. Le jour J, lors d’une discussion banale au travail, la femme dit à l’homme: « lorsqu’on sera marié et qu’on aura les enfants, ils pourront occuper la seconde chambre 😊 Et la situation géographique de la maison est vraiment idéale pour l’école… »

L’homme surpris, lui répondit: « Mais, je ne veux pas d’enfants et je ne veux pas me marier non plus. Je t’aime et c’est suffisant ! On est bien tous les deux, non? » Pour faire court, la femme a vécu de manière douloureuse une désillusion. Elle était convaincue que c’était normal de se marier et d’avoir des enfants avec l’homme qu’elle aime. Sauf que lui, ne le voulait pas à cause d’une enfance difficile. Au final, elle a mis fin à la relation.


Dans tes relations, il faudrait apprendre à faire face à différentes désillusions pour réussir à vivre des relations profondes. Parmi plusieurs d’entre elles, il y a:

1. Accepte l’autre tel qu’il est


Il y a un fait indéniable qu’il faut que chacun d’entre nous accepte une bonne fois pour toute: NOUS SOMMES DIFFÉRENTS les uns des autres. Chaque être humain est unique, a une empreinte unique et c’est normal. C’est ainsi que le créateur nous a crée.

Lorsque tu fais le choix d’accepter l’autre tel qu’il est, c’est un choix dicté par l’amour.

Accepter la personnalité (introvertie, extravertie, ambivertie; je parlerais de ces différentes personnalités dans un prochain article) de l’autre va te permettre de mesurer tes attentes et de ne pas attendre qu’il ou elle devienne une autre personne personne parce que tu veux absolument qu’il ou elle réponde à tes attentes.

Par contre, si tu fais semblant d’accepter l’autre, tu vas accumuler et refouler des tensions qui finiront par se retourner contre toi. Cette tension ébranlera non seulement au niveau de ta santé mentale mais aussi les fondations de ta relation. Elle pourra prendre des proportions inattendues et créer des racines d’amertume dans le coeur.


2. Ne fuis pas


Il est aussi possible, consciemment ou non, de refuser d’être déçu donc de se dire qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des attentes vis-vis de son conjoint ou de sa conjointe ou encore de ses ami.es.

Certains raisonnent comme suit: « Sans attente, pas de déception. » Et c’est vrai ! Sauf que, de mon point de vue, ne pas avoir d’attente du tout dans les relations pet créer une atmosphère d’instabilité émotionnelle. Les attentes peuvent être les engagements que vous prenez devant le Maire lors d’une cérémonie de mariage.

Ne pas avoir d’attentes peut favoriser le fait que l’un va choisir de s’isoler, de se replier sur lui-même et, de ce fait, chercher à se protéger. Cet état va parfois entrainer le fait qu’il n’y ait plus de communication profonde dans la relation.