Le rejet n'est pas une fatalité

Une blessure émotionnelle qui ronge, et entraîne une attitude fuyante, une mauvaise estime de soi, l'impression d'être facilement déstabilisé lorsque les choses ne vont pas dans notre sens. Penser ou croire qu'on n'est pas apprécié ou aimé sincèrement.


Le dictionnaire Larousse définit le rejet comme: "le fait de ne pas ou ne plus admettre quelqu'un dans un groupe."

Le rejet, c'est ce sentiment d'être mis à l'écart que ce soit au travail, dans votre vie amoureuse, votre famille ou même avec vos amis. Quelques fois refoulé ou inconscient, il se manifeste dans le présent en écho avec le passé.


Quelle est l'attitude à avoir face au rejet?


D'abord, on va identifier la source : votre valeur ne dépend pas du regard des autres sur vous.

Il faut prendre conscience de qui on est, cette relation avec vous-mêmes sera le bouclier face aux autres;

Il est nécessaire d'apprendre à nommer les émotions et à faire une introspection. L'une des astuces pour ce faire, est de se poser les questions sur les évènements qui ont pu entraîner le sentiment de rejet et essayer d'apporter des éléments de réponse.


Vous est-il déjà arrivé de recevoir un NON comme réponse alors que vous vouliez un OUI?

  • Oui à la demande de votre promotion professionnelle,

  • Oui à une prise de responsabilité familiale,

  • Oui à un chant que vous souhaitez interpréter.

Mais au lieu de ça, on vous dit non sans plus d’explications?


L’une des premières réactions est de se sentir diminué voire inutile car, le plus souvent, lorsqu’on veut faire quelque chose, c’est parce qu’on sait qu’on en a les capacités. Le fait d'avoir NON comme réponse peut causer un ressenti de tristesse ou de rejet. Ce que je vous conseille de faire, c’est de ressentir cette tristesse et non de la refouler.

Si vous en avez l’occasion, prenez le temps de demander pourquoi le non comme réponse. Les explications qui vont en découler pourraient vous guider pour travailler sur vous et gérer vos ressentis.

Si vous décidez de prendre une glace et mettre une série sur Netflix pour faire passer votre émotion c'est bien à condition d’avoir pris le temps de réflexion et d’aller chercher le pourquoi.

La tristesse comme la joie se doit d’être vécu pour éviter d'engendrer d’autres émotions négatives telles que la colère et la jalousie.

Ensuite éviter l'auto sabotage, l'auto exclusion: les paroles dévalorisantes empêchent les connexions et crée le manque d'estime de soi ;

  • Vous vous sentirez pas digne de recevoir l'affection d'un proche;

  • Ne vous identifiez pas à l'événement, les circonstances ne définissent pas qui vous êtes.

Qu’on vous dise non pour cette promotion ou que votre crush vous dit qu'il n'est pas prêt à mener cette relation plus loin, cela ne traduit pas que vous êtes la mauvaise personne.

Comment venir à bout du rejet?


Le rejet est sans conséquence lorsque nous connaissons notre nature en Christ. "Romain 8:35-37 : qui nous séparera de l'amour de Christ ?"

Nous serons souvent exclu, blessés, apprenons à vivre indépendamment des circonstances.

Adoptons les bons réflexes:

  • Se pardonner et pardonner aux autres : le pardon libère, et est dans votre intérêt. Vous préservez votre coeur. Pardonnez-vous d’avoir subit cette offense et pardonnez la personne qui vous a offensé.

  • Accepter de ne pas être apprécié de tous: on ne peut pas plaire à tout le monde, même Jésus-Christ n’était pas apprécié de tous.

  • Parlez-en: dans le processus de guérison, ceci est la première chose à faire, parler avec un professionnel ou avec quelqu'un qui ne vous jugera pas.

  • Se reconstruire pour retrouver son estime de soi: quand vous nommez vos émotions, il est plus facile de poser des actions pour éviter les sentiments négatifs.

Le rejet lorsqu'il n'est pas traité est un auto destructeur certain.

Et si vous partagiez en commentaire votre expérience et comment vous vous en êtes sortis ?

"Ne considère jamais un rejet comme la fin d’une chose. ” Arnold M.

Article écrit par Léa Victoire, rédactrice LVDR