Les complexes dans les relations

Complexe est un mot complexe.


La société dans laquelle nous vivons privilégie bien souvent l'apparence à toute autre forme de valeurs. Ses critères sont tellement portés sur ce qui se voit qu’elle exclue ou catégorise de facto ceux qui ne répondent pas à « sa norme ».


Au risque de vivre « le rejet » du monde, plusieurs se sentent obligés de paraître sous leur meilleur jour en toutes circonstances.

Diverses formes de complexes physiques et émotionnels ressortent très tôt. Des enfants comme des adultes sont complexés pour un nez un peu long, un peu tordu, sur des yeux trop petits, des oreilles trop grandes, sur le manque d’argent ou le manque de signes apparents de richesse etc.


Avez-vous déjà parlé à une personne qui vit avec des complexes? (Je préfère dire une personne qui vit avec des complexes au lieu d’une personne complexée).

Elle vous dira qu'elle souffre de ses complexes parce qu'elle est persuadée que ce qu'elle appelle défaut est la seule chose que les autres remarquent chez elle. Ou encore, elle se compare à un modèle fabriqué par un système ou par des paroles qu'elle a entendues durant toute son enfance.


Si vous questionnez des gens autour de vous, vous verrez que la majorité se trouve des petits défauts. Chaque personne est quasiment concernée ! Mais, selon moi, avoir un défaut est différent de vivre avec des complexes.


Alors, d'où peuvent venir les complexes et comment parviennent-il à gâcher la vie d'une personne?


La notion de complexe tire sa force aussi dans la comparaison, c’est-à-dire qu’on trouve que ce qu’il y a devant nous comme modèle de corps par exemple, est ce qu’il faut avoir pour se sentir bien dans sa peau. Les complexes nous conduisent bien souvent à nous faire une image déformée de nous-même et ainsi, nous souffrons de ne pas atteindre une sorte d’idéal.

Psaumes 139: 14: "Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien."

Les complexes traduisent souvent une souffrance de l'âme! Le psaumes 139: 14 parle du fait que l’âme reconnait bien les œuvres admirables du Seigneur et le fait qu’on soit une merveilleuse créature. Pourquoi? Parce que, de mon point de vue, tout part de l’âme, donc des pensées.

Comment vous pensez à vous crée en vous une image de vous qu’elle soit vraie ou fausse, tout dépend de la direction de vos pensées.

Comment vous percevez la réalité de votre identité, de votre intelligence émotionnelle, de votre corps, de vos oeuvres, des autres, de leurs oeuvres, de leurs mots à votre égard ou à l’égard d’une tierce personne, va déterminer comment vous allez construire mentalement votre image de vous-même.


Comment surmonter ses complexes?


Pour les surmonter, chacun doit apprendre à vivre avec ce qu’il est, ce qu’il a, ce qu’il fait. Chacun doit apprendre à vivre avec la conscience que Dieu l’a crée tel qu’il est et qu’Il lui a doté de dons exceptionnels, de talents et d’un destin.

  • La comparaison vient réduire les oeuvres admirables que Dieu a faits à notre égard.

  • La comparaison tue la puissance du potentiel qui est entre nos mains.

  • La comparaison anéanti toute possibilité de vivre des rapports sains avec les autres.

  • La comparaison tue les rêves et la volonté d’aller de l’avant.

  • La comparaison tue la soif de plus !

Certes, se comparer dans une juste mesure peut pousser à se surpasser si on est conscient de qui on est et de nos différents objectifs de vie. Si une personne se comparer parce qu’elle pense qu’elle n’a aucune valeur, la comparaison aura un effet dévastateur sur son mental.

Accepter et assumer sa différence libèrent des complexes.

N’oublions pas que c’est la diversité des individus qui fait la richesse d’une société !


Il est important de ne pas ignorer les émotions que vous ressentez dans votre âme. Parfois, les complexes sont le résultat d’un mal-être profond qui peut jaillir par période dans l’âme d’une personne.

Il est important de pouvoir le reconnaître pour ne pas se retrouver continuellement insatisfait(e).

Il est important d’être sincère avec vous-même et de ne pas se cacher derrière des faux-semblants interminables « Je vais bien » alors qu’au fond tout ne va pas bien.


Je vous conseille de trouver le moyen d’en parler à quelqu’un de confiance, à votre berger, votre ami, conjoint ou si vous le souhaitez à écrire votre histoire via le blog saphyurbano.com soit pour témoigner ou pour avoir une oreille attentive.

Pour finir, j’aimerais vous demander ceci:

« Si le Seigneur vous posait la question maintenant "Comment vas-tu?" pour connaître votre état réel, que lui répondriez-vous? Allez-vous vous mentir à vous-même ou refuser de répondre à Jésus? »

Sachez très cher lecteur que Dieu vous aime tel que vous êtes, il ne s'est pas trompé en vous créant.

Arrêtez de vous dévaloriser !

Nul besoin de vous faire des critiques ou de vous comparer à qui que ce soit !

Vous êtes le premier à dire du bien ou du mal de vous-même !

Savez-vous réellement quelle est votre valeur? Elle ne dépend ni de vos qualités, ni de vos aptitudes mais du prix que Christ a payé en s'offrant à la croix pour chacun de nous.

Votre valeur est inestimable!

N’ayez pas/plus peur du regard des autres !


Aimez Dieu de tout votre coeur !

Aimez-vous tel que vous êtes !

Et aimez les autres tels qu'ils sont !


#complexe #relation #estimedesoi #lavoixdesrelations #aimer #saimer