Ma fille, je te pardonne




“ Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne.”

Exode 20:12 cache une puissance dont on n’a pas toujours conscience malheureusement.

Vous comprendrez ci-après le titre de cet article.


Il y a quelques temps un membre de mon entourage disait à une de mes tantes au sujet de mon défunt père: “ Pourquoi elle pleure son père alors qu'elle n'avait pas de rapport avec lui ? ”


Cette phrase m’a blessé. Je commence mon écrit par cette phrase pour nous exhorter à nous taire si ne savons pas de quoi nous parlons.

Comme je vous disais plus haut, j’ai perdu mon père il y a tout juste deux ans. Sa disparition a été un réel coup dur pour moi.

Il y a un mois, je participais à une réunion avec des frères et le sujet du jour était le pardon. A la fin, nous étions libre de compléter ou partager quelque chose sur le sujet.

“J’ai un témoignage à ce sujet” ai-je dit d’un ton triste, limite larmoyant.

Bien que très émue, j’ai tenue à partager mon histoire parce qu’elle pouvait sûrement aider quelqu’un. C’est d’ailleurs pourquoi je vous la partage également.

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été proche de mon père. Nous étions particulièrement proches et complices, je l’admirais tellement. Comme la majeure partie des petites filles, j’étais fan de mon père, cet homme qui avait toujours réponse à toutes mes interrogations et les mots pour me rassurer.

Puis j’ai grandit, les circonstances de la vie sont passées par là et à l’adolescence nous nous sommes éloignés, à tel point que je ne lui adressait plus la parole.

Je vous passe les détails… Peut-être en parlera-t-on dans un prochain article.


En 2013, j’étais dans une très mauvaise passe de ma vie, celle-ci était chaotique à mon goût. Les choses ne fonctionnaient pas comme je le voulais.

Un dimanche, après le culte, je discutais avec mon Pasteur et il me demanda: “comment se passe ta relation avec ton père ?”

A l'époque je n'aimais pas entendre parler de lui, je lui en voulais énormément.

Je lui ai répondu quelque chose comme " Comme tu le sais déjà, sans plus".

A ce moment, mon pasteur m'a conseillé de régler tout ça au plus vite. J'ai compris qu'il était sage d'entamer un parcours de restauration et de pardon. J'ai longuement réfléchi aux raisons de ma peine et de ma colère.


Le lendemain j'ai été voir mon Père.


" Bonjour Papa, j'ai quelque chose à te dire."

Il attrape la télécommande et coupe le son, je me souviens il regardait les infos.

D'un ton lent et posé (c'est comme ça qu'il parlait toujours)

" Oui Christa, je t'écoute"

" Je viens pour te présenter mes excuses. Je sais que ces dernières années ont été très compliquées pour nous. Je me suis mal comportée vis-à-vis de toi. J'ai manqué d'honneur à ton égard. J'imagine que je t'ai fais beaucoup de peine et je regrette. (...) Alors voilà je te présente mes excuses..."

Je m'en voulais réellement, j'étais honteuse. J'avais d'ailleurs la tête baissée.

J'étais blessée c'est vrai, mais j'ai compris que j'ai fait du mal à mon Père alors je devais m'excuser, parce que l'autorité c'est lui. Je n'avais pas à agir comme je l'ai fait.

Très ému, il m'a répondu après un moment de silence,

" Merci Christa, je te pardonne ".

J'ai vécu des années en attendant des excuses de mon Père et finalement après lui avoir présenté les miennes ma vie a pris un tout autre tournant. J'étais libérée, c'était comme un poids en moins et surtout tout s'est remis en ordre.

Mes études, ma vie amoureuse, mes rapports avec ma famille…

" J'ai compris que le manque de pardon est une prison. On vit comme si de rien n'était, alors qu'en réalité nous sommes liés, enfermés. "

Pardonner et demander pardon m'a libérée et a remis de l'ordre dans ma vie, parce que j'ai remis l'autorité de mon papa à sa place.

Et 4 ans après mon Père nous quittait, de façon soudaine.

Le choc…

Imaginez un peu si je n'avais pas fait la paix avec lui ?

Je me permets de partager cette partie de ma vie avec vous parce que vous êtes peut-être dans une situation similaire et on ne sait pas quand viendra la fin. Alors, tant qu'il est possible réconciliez-vous avec vos proches.

Comme on dit souvent :

" Aimons-nous vivant... "

Dieu m'a fait grâce et a exaucé ce verset avant de reprendre le papa qu'Il m'a donné.

Malachie 4:6

Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit.

Sur le même sujet, je vous recommande le film " La voix du Pardon" qui fait également réfléchir.