Mon coeur est blessé...

«Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.» Proverbes 4:23


Ce proverbe dans lequel Dieu nous demande de veiller sur notre cœur m’a toujours beaucoup touché car je trouve qu’il renferme une vérité qui concerne tout le monde: le cœur est le siège de toute notre humanité ou inhumanité.

Depuis notre naissance, il accumule une foule d’émotions, de sentiments et de blessures qui nous façonnent dans notre personnalité.


L’auteur Lise Bourbeau, dans son livre intitulé « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » a listé cinq grandes blessures qui influencent notre caractère:

  • le rejet,

  • l’abandon,

  • la trahison,

  • l’humiliation

  • et l’injustice.

Ces blessures trouvent pour la plupart leur origine dans notre enfance, cette période particulièrement sensible au cours de laquelle se forge notre personnalité.

Mais, lorsque notre cœur a été blessé, cela a un impact non seulement sur ce que nous sommes, mais également sur les relations que nous entretenons avec les autres.

Ainsi, nous pouvons devenir des êtres renfermés, en manque d’estime de soi, susceptibles, égocentriques, dépendants affectifs, colériques, manquant d’empathie ou de confiance envers les autres, etc.

Certaines situations relationnelles peuvent nous pousser à adopter des comportements qui tirent leur origine dans nos blessures intérieures, cela dans un but d’auto-défense. Mais, cela impacte négativement la relation, que ce soit pour l’autre ou pour soi-même.


Par exemple, le rejet peut créer en nous le refus d’accepter toute critique, même constructive, car cela fait écho à un sentiment d’échec lié à la peur d’être rejeté à nouveau. On peut alors se mettre sur la défensive de manière systématique ou réagir de manière agressive.

C’est la raison pour laquelle il est important, tout d’abord d’avoir conscience de nos blessures intérieures, et ensuite de prendre le temps de travailler dessus afin d’en guérir.

C’est une étape essentielle, non seulement pour se sentir bien intérieurement, mais également pour entretenir des relations saines et sereines avec son entourage.

Ce processus peut prendre du temps. Ainsi, il faut faire preuve de patience et de bienveillance avec soi même, tout en n’ayant pas peur de montrer sa vulnérabilité aux autres. Aussi, avoir le courage d’expliquer ce que vous vivez et les solutions que vous essayer d’apporter, surtout envers ses proches, afin qu’ils comprennent le cheminement que vous prenez vers la guérison.


Voici quelques éléments qui peuvent nous guider sur la bonne voie afin de guérir de ses blessures intérieures


Il faut avoir conscience qu’il y a un problème et ce n’est pas évident pour tout le monde.

La clé est de savoir se remettre en question quand dans une relation, notre comportement est souvent pointé du doigt.

Plusieurs élements peuvent nous interpeller au sujet des blessures intérieures cachées en nous:

  • des reproches sur le manque de considération envers autrui,

  • l’excès dans nos réactions,

  • le manque d’épanouissement intérieure

La solution que je vous propose en premier est d'ouvrir son cœur à Dieu et de le laisser travailler à l’intérieur de nous, notamment par la méditation de sa Parole et en restant à l’écoute de ce qu’Il a à nous communiquer.

Deuxièmement, c'est d'accepter d’être accompagné et aidé par un proche, un mentor, un père ou une mère spirituelle ou même un professionnel.


Ne jamais se blâmer lorsque l’on retombe dans certains travers mais toujours aller de l’avant en tirant une leçon de chaque situation.


N’oublions pas qu’il n’est jamais trop tard pour prendre soin de notre cœur et d'améliorer nos relations.


Article rédigé par Heidi, rédactrice LVDR