RÉSISTE...

Il est très facile de dire ce mot à quelqu'un qui a du mal à faire attention à ce qu'il mange, à ce qu'il regarde, à ce qu'il boit, à ce qu'il dit ou à ce qu'il fait.


Lorsqu'on a une addiction à quelque chose ou qu'on est accro à une personne ou une drogue, le mot "résiste" sonne comme une forme de culpabilité, de jugement et d'un manque de compréhension de la part d'un ami.


En effet, quand on est quelqu'un qui juge tout et tout le monde, on a du mal à résister aux pensées qui nous assaillent facilement sur un sujet, un projet, une situation délicate, une urgence, une faute faite par autrui, un manquement, un écart.

On devient très vite intolérant.e et on veut absolument que l'autre comprenne notre état d'esprit et qu'il ne se frustre pas des paroles dures qu'on peut lui dire à ce moment-là.

Le plus souvent, on peut avoir raison sur certains cas, mais notre intolérance ou notre manière de l'exprimer est prise pour un jugement.

Luc 6: 41 dit ceci: Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?

Ce verset est une hyperbole destinée à faire sentir la folie qu’il y a à se préoccuper des fautes et des défauts d’autrui, tandis qu’on est soi-même aveuglé par des fautes.


Très souvent, nous "minimisons" nos défauts au détriment des défauts des personnes avec lesquelles nous sommes en relation. Nous avons du mal à ne pas considérer nos défauts comme des défauts qui peuvent "énerver" les autres.

Mais, nous considérons les manquements ou les imperfections des autres comme des gros points noirs sur la relation, et nous avons du mal à supporter que nos amis manifestent de telles attitudes.

Là est l’hypocrisie, c'est précisément la poutre qui t’aveugle ; ôte-la premièrement, puis tu verras et tu pourras alors réellement, avec délicatesse et charité, ôter le brin de paille de l’œil de ton frère ou ton ami,


Matthieu 7: 1 à 2 dit ceci: Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.…

"Ne jugez pas" pourrait avoir comme équivalent "n’adoptez pas une attitude critique qui cherche l’erreur."

Ne critiquez pas de manière irréfléchie. Ne posez pas un jugement sur un ami ou un frère en le condamnant sans aucun fondement.


  • Résiste avant d'émettre un jugement ou une pensée blessante

  • Résiste à utiliser cette expression volontairement pour faire du tord

  • Résiste à avoir cette attitude volontaire qui peut provoquer une blessure émotionnelle à ton ami, à ton époux ou épouse, à ton frère

  • Résiste ! Et prends sur toi pour garder la paix du mieux que tu peux.


Résiste et travaille cette tendance à avoir une attitude critique qui cherche constamment l’erreur dans le but de causer du tort à l’autre; A prendre plaisir à souligner les fautes des autres et n’avoir aucune intention de leur venir en aide. Il s’agit d’une disposition qui n’apporte rien de positif dans ses relations avec autrui.


Je ne suis pas entrain de dire qu’il faut accepter les défauts, ne faire aucune remarque, et supporter sans rien dire ou faire! Non! Je suis entrain de dire de ne pas envenimer des situations.

Bien faire une remarque dont le but est d'aider la personne, dont la motivation est le bien être de la relation, est louable. Mais, adopter une attitude de jugement à cause d'un défaut sans chercher un objectif commun peut renforcer une situation délicate dans le mauvais sens.


Vivre et être en relation avec les autres n'est pas simple. Il nous faut parfois prendre sur nous, sur nos envies ou autre pour garder la relation dans un bon cap.


Le devoir de ne pas juger a ses limites, il n’exclut pas celui de discerner.